Claude Roumieu

claude-roumieu-web

Détenteur d’une agrégation d’éducation physique et spor­tive, Claude Roumieu est enseignant, d’abord en ré­gion parisienne puis en Pro­vence. Sportif convaincu, rug­by­man, athlète, skieur, il est aussi un amoureux des Lettres et de la peinture. La vie pour un pas, son premier roman, s’est imposé à lui comme une évidence, plus de vingt après le récit mémorable qui lui a fait son grand-père maternel et qu’il a restitué sous la forme d’un roman historique duquel émane un véritable souffle épique.

Photographie : © Sébastien Aublanc

Bibliographie

Livres de l'auteur publiés par Jean Marie Desbois :

  • Au-delà de la ligne

    Claude Roumieu

    11/09/2019

    Lorsqu’il rencontre Louise en Provence, Théo en tombe aussitôt éperdument amoureux et l’épouse. Mais celle-ci meurt tragiquement peu après le mariage.
    Seul et désemparé, il assiste au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. La Résistance en fera un de ses héros, un homme de l’ombre et le convaincra de la nécessité du rôle qu’il doit jouer…
    Dans le même temps, un jeune homme asthmatique, Gaby, quitte sa Lorraine natale et vient s’installer chez son oncle, dans le Sud de la France. Il y retrouve un cousin, un an avant que la France ne soit coupée en deux par la fameuse ligne de démarcation.
    Pour sa famille, c’est une chance ; lui voit cela davantage comme une opportunité. En effet, devenu résistant, il s’engage comme maquisard pour mieux combattre l’ennemi.
    Les deux hommes se rencontreront-ils ? Un lien plus fort que l’union contre la violence nazie les unira-t-il ? Et surtout, quel sera leur sort face à la haine de l’ennemi contre ces résistants qu’il veut anéantir ?
    Dans ce roman brillant, Claude Roumieu livre un récit glaçant de la lutte de la Résistance contre la nazisme et nous pousse à réfléchir à ces milliers de résistants dont la vie a été gâchée par la haine et la violence ennemie…

  • La vie pour un pas

    Claude Roumieu

    12/10/2016

    Littérature

    À l’aube de la déclaration de guerre, en 1914, Philémon Raynaud effectue son service militaire en Corse. Mais c’est surtout un drame personnel qui l’affecte : Léonie, celle qu’il doit épouser, le quitte.